Catégorie Divertissements

Un mois, une tenue – Quand le rythme est rompu!

Le coup de pied au c** que j’ai du me mettre pour reprendre à écrire sur ce blog, vous ne vous imaginez même pas! Non mais, le problème avec buz et moi, c’est que nous sommes des artistes et non des journalistes. Je vous explique la métaphore, nous ne pouvons pas nous forcer à écrire des choses sur ce blog par ce que nous en avons décidé ainsi. Nous écrivons sur ce blog lorsque nous sommes inspirés. Enfin buz est le vrai artiste, moi j’arrive par moment à m’imposer un rythme :razz: .

C’est ainsi que j’ai réussi à tenir la tenue du mois à peu près correctement depuis un an et demi. Mais là par la force des choses j’ai rompu mon rythme, et je n’ai pas posté de tenue du mois de décembre.

J’y remédie donc en montrant un aperçu de ma tenue du réveillon du nouvel an, sans pour autant l’appeler tenue du mois de décembre et sans vous priver (haha) par la suite de tenue du mois de janvier.

C’est moi, après une journée dans les transports dans ma chambre chez mes parents… vous remarquerez d’ailleurs le merveilleux drap « Le roi lion »!

Robe: vintage; gilet et collants: H&M; fleur: New Yorker; bottines d’elf : Zara; sac: Esprit

Bon, sur ce je retourne à tout ce travail que je dois finir en « mode urgence » (private joke). Bye bye les amis.

La course aux jouets, un truc de super heros

Je suis persuadé qu’au fond de chaque individu se cache un petit enfant qui s’émerveille devant la magie de Noël. On pourrait se croire à bisounoursland mais en réalité c’est la guerre du jouet qui fait rage dans l’esprit de chacun.

La recherche du perfect gift est tout un art. Trouver le cadeau sympa, adapté au destinataire ou faire des cadeaux groupés originaux ne se prépare pas à la dernière minute. Se battre contre l’alliance qualité/prix n’est pas toujours chose aisée mais le jeu en vaut la chandelle. Il n’y a rien de plus jouissif que de surprendre quelqu’un et d’être récompensé par son plus grand sourire. Au diable les petits blasés qui passent commande comme au Pizza Hut.

Chaque année c’est la même chose. On repousse tous l’échéance et la dernière semaine avant Noël c’est le méga rush. On se marche dessus, on s’énerve puis on perd patience et on finit par acheter du chocolat.

Les adeptes du shopping en ligne ne sont pas forcément mieux lotis. Parfois rien ne vous garanti que votre colis arrivera avant le jour J. Brûler des cierges et invoquer tous les lutins possibles ni changera rien. Désespérés, vous finirez par écrire un bête mot d’excuse sur un bout de carton. La loose totale.

Bien sûr si vous vivez tout seul au fond des bois c’est vite réglé.

Par contre si votre famille comporte autant d’individus qu’une équipe de foot (staff et remplaçants inclus) vous avez deux solutions. Soit vous vous en foutez royalement et vous pouvez d’ores et déjà faire le plein de Lindt, Ferrero & co (Père Noël noname pour les pauvres). Soit vous enfilez votre costume de super héros dès maintenant et cette année c’est vous qu’on appellera Papa.

Go go go ! Have fun !

Un mois, une tenue – Novembre 2010

Ce mois-ci j’avais envie d’un truc un peu plus à la Jenny Humphrey tout en restant soft : à comprendre j’ai ressorti mes pseudos doc marten’s de chez Kicker’s achetés en première ou terminale, et je les ai associé à une robe courte plutôt classique. Le « soft » se justifie par l’absence de maquillage et la couleur naturelle des cheveux.

Blouson: Naf Naf; Robe: Amisu

Collants: H&M; Shoes: Kicker’s

Et un petit coup de air guitar pour clôturer le tout:

Bonne fin de semaine !

La phrase grenobloise du jour

Dans le tram ultra lent de Grenoble aujourd’hui on pouvait entendre « Tu vas à la soirée Beaujolais demain soir »? Gni?! Oui oui soirée Beaujolais… chose bien inconnue dans ma contrée de l’Ouest, où on fête plus les vendanges de septembre (avec son bourru!) et la fête de la moule, que le Beaujolais. J’ai été surprise d’apprendre cette particularité du « Sud »-Est de la France, qui a tout son sens, vu que la boisson en question vient de la région.

Apparemment c’est une très grosse fête, avec plein d’alcool, mais pas trop de Beaujolais, « c’est pas bon » dixit une camarade de mon Master de la région…

Donc si comme moi vous êtes « expats » à Grenoble d’une autre partie de la France vous êtes prévenus, demain soir c’est la grosse chouille dans le centre, sortez votre tire-bouchon.

Tokyo Eat aiguë

A Paris, il y a un endroit qui me fait m’évader plus que tout, et dans lequel je me sens tellement bien, c’est le Palais de Tokyo (déjà mentionné ici)! A chaque fois que je suis à Paris je guette l’opportunité de m’y rendre. Pas toujours pour voir leurs expos déjantées, mais surtout pour visiter la librairie, la boutique, le Foto Automat (photomaton vintage très peu cher: 2euros la photo), et si je peux y manger c’est encore mieux.

Le resto s’appelle Tokyo eat, le Menu est très original, et fait bien baver à la lecture, il fait rire aussi car il est ponctué de petites blagues bien trouvées.

Le midi, il y a un menu du jour, l’entrée et le dessert sont à 6euros chacun, et le plat principal est à 12euros. Les recettes sont originales, et la qualité est au rendez-vous. Pour un resto dans le 16ème vous conviendrez que le prix n’est pas excessif! Il y a toujours du monde, et je ne peut m’empêcher de guetter les célébrités. Sur la photo que j’ai mis il n’y en a pas, sauf peut être le monsieur assis tout à droite qui se faisait interviewer par la dame, mais dont j’ignore l’identité.

N’oubliez pas de vous rendre au Musée d’art moderne de la ville de Paris, il est vraiment bien, tant la collection permanente que les collections temporaires qu’ils organisent (ainsi que la boutiiiique ;) ).

Palais de Tokyo

13 avenue du Président Wilson

75116 Paris